Brèves de lecture: « The Phoenix Project »

PPhardcover

 

 

Cela faisait bien longtemps que je n’avais lu de livre aussi inspirant. Depuis sa sortie, mes comparses agile me faisait part que je devais lire absolument ce livre. Et, comme d’habitude, je me suis dis…. « encore un truc à deux balles sur un consultant qui va réinterpréter le Manifeste Agile ».

Et bien non! Alors là, j’avais tout faux.

The Phoenix Project raconte la mise en place de l’approche DEVOPS ou Continous Delivery non pas par la mise en place d’une méthode mais par l’amélioration continue. Et là, je dois dire « brillant ».

Ce livre, je l’ai analysé et presque à chaque page une nouvelle idée à jailli dans mon esprit que je pourrai immédiatement appliquer pour mes clients.

En fin de compte, je pense que j’ai été prêt à le lire. Cette année, j’ai pu experimenter à plusieurs reprises le côté obscur de l’agilité où les équipes de développement Scrum faisaient du « push » sur les opérations. Cela m’avait perturbé. J’ai trouvé une nouvelle approche longuement inspirée de ce livre.

En clair, lundi, à mon retour de congés, je revois toutes mes formations.

Ci-dessous quelques unes des notes prises par les lecteurs:

  • « un « change » est une activité tant physique, que logique, ou virtuelle pour les applications, les bases de données, les OS, les réseaux ou le hardware pouvant impacter les services devant être délivrés. »
  • « The Goal de Dr. Eli Goldratt. Si vous n’avez plus de copies. Prenez en une nouvelle. Vous allez en avoir besoin. »
  • « Etape 3: qui est de subordonner la contrainte. Dans la théorie des contraintes ceci est typiquement implémenté par quelque chose appelée la Drum-Buffer-Rope. »
  • « les 5 dysfonctionnements d’une équipe par Patrick Lencioni. Il écrit que pour avoir une confiance mutuelle vous devez être vulnérable. »
  • « Vous venez seulement de décrire la « dette technique » cela ne signifie pas que vous l’avez payée. Elle vient par la prise de raccourcis qui font sens dans le court-terme. Mais, comme la dette financière. les intérêts relatifs à celle-ci croissent dans le temps. Si une organisation ne paie pas sa dette technique, toutes les calories de l’organisation le feront. »
  • « Laisser une dette technique non « checkée » vous assure que le seul travail effectuée et le travail non planifié. »
  • « Chaque centre de travail (service) est constitué de 4 choses: la machine, l’homme, la méthode et les mesures. »
  • « Améliorer le travail journalier est aussi important que faire le travail journalier. »
  • « Mike Rother dit qu’il n’est pas important de savoir ce que vous améliorez tant que vous améliorez quelque chose. Pourquoi? Parce que si vous n’améliorez pas l’entropie vous garantira que vous irez plus mal encore, ce qui assurera qu’il n’y a pas de voie pour « zéro erreurs », « zéro accidents de travail » et « zéro pertes ».
  • « Dire la vérité est un acte d’amour. Retenir la vérité est un acte de haine. Ou pire, d’apathie. »

Mes notes en sus:

  • « Le temps d’attente d’une ressource est le taux d’occupation de la ressource divisée son temps d’inoccupation. »
  • « L’objectif d’un DAF est la santé des revenus des parts de marché. »
  • « Taille moyenne des commandes, rentabilité, restitution des avoirs , santé de la finance,  des cycle de trésorerie,  représenter les coûts d’emprunt, l’information financière précise et en temps, coûts opportuns. »
  • « Somme nous compétitifs? Comprenons-nous ce que nos clients veulent et leurs besoins: savons-nous quoi fabriquer? Portefeuille produit: avons-nous les bons produits? Effectivité de la R&D: pouvons-nous créer efficacement? Time to market: pouvons-nous livrer dès que possible ce qui fait sens? Sales pipeline: pouvons-nous convertir nos produits aux prospects intéressés? »
  • « Intéressant non? Il n’y a pas de marche arrière. Donc pourquoi le flux devrait-il avoir une marche arrière? »
  • « Le flux de travail devrait idéalement aller dans une direction uniquement: en avant. Quand je vois du travail faire marche arrière. Je pense « déchets ». »
  • « Une conséquence inévitable de long cycles de livraison est que vous ne n’atteindrez jamais le taux interne de retour cible (internal rate of return targets) une fois que vous calculez votre coût du travail. »
  • « Parce que nous rêvons de grands rêves, laissez moi dire ceci : « Dans dix ans, je suis sûr que tous les COO en valeur de sel viendront de l’IT. Un COO qui ne comprend pas immédiatement que le système IT qui fait actuellement tourner la société est un costume vide dépendant d’une personne. »
  • « J’ai longtemps cru que pour gérer efficacement l’IT ce n’était pas une compétence critique mais un prédicateur de la performance de l’entreprise ». Il explique. « Un de ces jours, je voudrai créer un fonds d’investissement qui investit dans les sociétés en prenant des positions à long terme dans des sociétés avec des organisations IT performantes qui aident l’entreprise à répondre aux attentes de leurs clients. »

Pierre
 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s