CSR Breakfast « management interculturel »

Les CSR breakfast sont des petits-déjeuners de collaboration sur le sujet de la responsabilité sociétale des entreprises. Cette rencontre en tête à tête avec les experts se fait tous les mois à Luxembourg autour d’une bonne table.

Le 16 avril dernier, nous avons pu aborder le sujet « diversité «  et « management interculturel ».

diversité de joyaux, diversité de douceurs
sweet diversity

De quoi parle-t-on ?

Lorsque nous réalisons des formations à la diversité au sein des entreprises, nous partons du postulat que nous sommes tous différents et que nous travaillons contre la discrimination.

Notre démarche est axée sur notre contribution à  « l’inclusion »[1] des personnes différentes par leur origine, leur religion, leur genre, âge, …etc.

Lorsque nous organisons des formations au management interculturel, nous reconnaissons que la différence crée de la richesse pour l’entreprise et que nous souhaitons l’optimiser au sein des équipes. Nous avons tous grandi dans un certain contexte familial, avec une éducation reflétant ces valeurs, qui sont elles-mêmes influencées par la Société dans laquelle nous vivons puis par la culture d’entreprise dans laquelle nous travaillons…etc.

Stigmatisation ?

La diversité permet d’aborder les stéréotypes et les « persona »[2]. La diversité est partie intégrante du pilier social  de la Responsabilité Sociétale.

Le management interculturel contribue au « core business » de notre entreprise : mal géré les différences de culture peuvent créer des blocages au sein des équipes et ne pas permettre d’atteindre les objectifs prévus.

En Europe nous ne pensons pas tous de la même façon !

La philosophie de Descartes permet de choisir une hypothèse théorique à partir de laquelle nous allons construire notre raisonnement. Par contre Bacon enseigne le pragmatisme : aucun dilemme intellectuel, le processus de raisonnement doit se baser sur l’expérience seulement.

Ici à Luxembourg, les approches se croisent ! En puis il y a Hegel, qui est l’avocat de la dialectique et de la négociation qui doit se faire par la logique systémique.

So what !

Le management interculturel doit s’établir étape par étape au sein des entreprises : il n’y a pas une réponse unique plus scientifique ou plus…etc. Mais lorsque l’on pense « business », nous devons devenir plus interactifs, réaliser des débriefés basés sur notre vécu / nos expériences, rechercher des développements et des idées plus innovantes, et chercher le changement / l’amélioration continue pour l’entreprise.

La diversité doit nous inciter à cibler la discrimination et permettre de respecter la législation en vigueur. Il ne faut pas s’arrêter à ce terme de diversité qui apparait actuellement comme  « over-use » mais bien combattre tout type de racisme.

En conclusion du workshop, nous pensons que :

La diversité est intégrée dans une démarche plus éthique pour les entreprises et orientée humain, alors que le management interculturel est un facteur de succès certain : driver,  créateur d’innovation et business oriented.


[1] J’accompagne la personne dans l’entreprise, je l’accueille et participe à son intégration dans l’équipe.

[2] Plusieurs personnes pour el même but

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s